Nous suivre  |

Les candidats UPA, seuls candidats 100% artisanat !

26 Sep 2016  ●  ,
L’UPA ne prétend pas s’occuper des entreprises du CAC 40 mais exclusivement des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité, voire sur certains sujets, de l’ensemble des TPE-PME françaises.

Quand elle défend les artisans, l’UPA n’a pas à choisir entre les intérêts de la grande et de la petite entreprise. L’UPA est ainsi la seule organisation patronale qui représente et qui défend à 100% les intérêts de l’artisanat et du commerce de proximité.

À l’inverse, dans le grand patronat, à la FFB et à la CGPME, il est difficile de porter les intérêts de l’entreprise de 50.000 salariés en même temps que les intérêts de l’artisan employant 2 salariés. On devine quels intérêts l’emporteront. Ainsi, on ne peut à la fois solliciter l’ouverture généralisée des grandes surfaces le dimanche et 7 jours sur 7 et prétendre défendre les intérêts de l’artisanat et du commerce de proximité.

Par ailleurs, la philosophie de l’UPA vise à accompagner les artisans au quotidien pour leur permettre d’améliorer leurs compétences et de rester des chefs d’entreprise indépendants. Les grands groupes rêvent de faire des artisans leurs sous-traitants, voire leurs tâcherons. Grâce au soutien des artisans et à une représentation solide, notamment au sein des CMA, l’UPA a gagné de nombreux combats au profit des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité.

« Voter pour les artisans qui figurent sur les listes présentées par l’UPA permet de ne pas abandonner les CMA aux candidatures opportunistes d’organisations qui ignorent et méprisent les attentes et les soucis des artisans. » Jean-Luc TACHON, Président de l’UPA des Landes

Centre de préférences de confidentialité

    Google Analytics

    google