Nous suivre  |

Trop de sécurité « tue » la sécurité

4 Oct 2016  ● 
L’inflation des normes de sécurité et d’hygiène nuit aux employeurs, aux employés, et à l’emploi tout court !

Il y aurait un parallèle intéressant à faire entre la sécurité au travail et un traitement médical. Dans les deux cas, s’il est trop complexe ou trop coûteux, il est mal appliqué. Et donc inefficace.

L’UPA n’a jamais pris la santé des salariés de l’artisanat et du commerce de proximité à la légère. Des consignes de travail adaptées, une sensibilisation spécifique aux risques professionnels sont de vrais atouts professionnels pour prévenir les accidents ou les troubles musculo-squelettiques récurrents. Employeurs et employés ont tous à y gagner.

Dogmatisme

Mais ce souci légitime s’est doublé depuis plusieurs années d’une véritable inflation de mesures, parfois dénuées de toute logique. La préservation, légitime, de la santé des salariés est devenu un dogme, qui n’est susceptible d’aucune négociation ou adaptation.

Cette avalanche de règlements ou de modification des règlements en vigueur, vient considérablement compliquer le rôle des employeurs. En dépit de leur bonne volonté, les artisans sont souvent acculés à la faute par méconnaissance de la législation, laquelle, l’UPA s’en fait souvent l’écho, manque parfois de la logique la plus élémentaire. Les règles sont complexes, les matériels et procédures de sécurité souvent très coûteux, les formations obligatoires en la matière (CACES notamment) sont longues et à la charge exclusive de l’employeur.

Responsabilités

Pire, on fait souvent porter la responsabilité d’un manque à la sécurité au seul employeur, alors que les salariés de l’artisanat et de commerce de proximité sont souvent très autonomes, et pas toujours portés à l’application rigoureuse des consignes de sécurité, aussi clairement qu’elles aient pu être énoncées…

Ces difficultés, et l’inflation de procédures contentieuses qu’elles sont à même de provoquer, ne sont pas de nature à favoriser l’embauche. L’UPA s’engage résolument contre ces excès, pour que l’emploi reste une opportunité et non une aventure dangereuse.

Centre de préférences de confidentialité

    Google Analytics

    google