Nous suivre  |

Jean-luc TACHON, nouveau Président de l’UPA des Landes

18 Avr 2016  ● 
Lors de son Assemblée Générale qui s'est tenue hier soir à Dax, l’UPA des Landes a désigné son nouveau Président pour les 4 prochaines années. Jean-Luc TACHON, Artisan menuisier à Bascons, succède au boulanger Jean-René LABAT.

Jean-Luc TACHON, Artisan menuisier à Bascons et adminstrateur de la CAPEB Landes, succède à Jean-René LABAT à la présidence de l’UPA des Landes, l’organisation interprofessionnelle représentative de l’Artisanat landais. Une alternance logique puisque les statuts de l’UPA des Landes prévoient que la présidence est aasurée pour 4 ans et à tour de rôle par le représentant de chacune des trois confédérations membres fondateurs : la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), la Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers et Services (CNAMS) et la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail (CGAD).

Jean-Luc TACHON (48 ans) est à la tête d’une entreprise artisanale de menuiserie qui emploie 2 salariés et 1 apprenti. Il est administrateur de la CAPEB Landes depuis 2011 et occupe  la fonction de Trésorier depuis 2015.

Dans son discours de prise fonction, Jean-Luc TACHON a remercié ses collègues administrateurs de la CAPEB Landes pour la confiance témoignée en le désignant à la tête de l’UPA des Landes. Il a également salué les 4 années de présidence de Jean-René LABAT, un représentant de l’Artisanat “engagé et reconnu pour ses qualités d’analyse et de dialogue”. Son ambition pour l’UPA est claire :

  • Poursuivre le travail réalisé par ses prédécesseurs (Jean-Claude DARRAMBIDE, Patrick LALANNE, Philippe RETOURS et Jean-René LABAT) pour défendre les intérêts de l’Artisanat et positionner l’UPA comme un acteur économique incontournable du département.
  • Gagner les prochaines élections à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Landes qui se teindront en octobre 2016. L’UPA des Landes va devoir se mettre en ordre de marche pour soutenir la liste des candidats UPA emmenée par Philippe RETOURS, Tâpissier-décorateur à Dax.
  • Assurer un lobbying permanent et ciblé auprès de nos décideurs pour faire entendre la voix des Artisans et des entreprises de proximité.

Sa désignation à la tête de l’organisation interprofessionnelle représentative de l’Artisanat Landais intervient le jour-même où l’UPA, l’UDES et l’UNAPL lancent un appel à mobilisation contre l’article 19 du projet de loi EL KHOMRI qui vise à modifier les règles de la représentativité des entreprises, une action soutenue par l’UPA des Landes.

Le nouveau Président de l’UPA des Landes explique :

« Avec le projet de loi EL KHOMRI, le gouvernement a décidé de bâillonner les TPE-PME (98 % des entreprises françaises) pour ne dialoguer qu’avec les représentants des grandes entreprises. Je refuse cette fatalité et j’invite mes collègues artisans et commerçants ainsi que les landais attachés à l’économie de proximité à combattre avec nous nous cette mesure injuste, antidémocratique et contraire à l’emploi ! »

En effet, La représentativité patronale ne dépendrait plus du nombre d’entreprises adhérentes aux organisations, mais de leur nombre de salariés. Seules les grandes et très grandes entreprises compteraient tandis que les TPE et PME, beaucoup plus nombreuses, mais avec moins de salariés, seraient marginalisées.

L’UPA, l’UDES et l’UNAPL ont donc décidé d’agir et d’alerter, ce lundi 18 avril 2016, les lecteurs de la presse quotidienne régionale au moyen d’une insertion mettant en scène des artisans, commerçants, professionnels libéraux bâillonnés.

Cette action se poursuit sur le web et les réseaux sociaux à partir du site www.tpepmeendanger.fr sur lequel les internautes sont invités à déposer un selfie ou la photo de la vitrine d’une petite ou moyenne entreprise à laquelle ils tiennent. Cette photo rejoindra le mur des TPE-PME de France.