Nous suivre  |

Loi Sapin 2 : les qualifications professionnelles préservées grâce à l’UPA !

26 Sep 2016  ●  ,
Après 3 mois d’une campagne particulièrement combative de l’UPA, l’artisanat et le commerce de proximité peuvent enfin souffler : l’article 43 de la loi Sapin 2 a été entièrement réécrit, écartant la menace qui planait sur nos entreprises.

Pour mémoire, cet article prévoyait de supprimer les qualifications pour exercer un certain nombre d’activités professionnelles.

Face à cette proposition aberrante et dangereuse, autant pour nos métiers que pour les consommateurs, l’UPA a lancé une grande campagne à destination des pouvoirs publics mais aussi des citoyens et des apprentis : « Avec la loi Sapin 2, Imaginez l’artisanat de demain ! ». Cette opération, toujours visible sur le site www.maboxloisapin.fr, prenait le gouvernement à son propre jeu : nous avons mis 6 ministres au défi de se reconvertir dans l’artisanat… sans qualification. Et si Michel Sapin se « recyclait » en boulanger, Myriam El Khomri en mécanicienne, ou encore Manuel Valls en plâtrier ?

Tous ensemble, avec le relais des 3 grandes confédérations de l’artisanat et du commerce de proximité, la CAPEB, la CNAMS et la CGAD, nous avons réussi à faire plier le législateur.

Ainsi, l’UPA a gagné un nouveau combat pour défendre les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité. A une semaine du lancement des élections aux Chambres de métiers et de l’artisanat (du 1er au 14 octobre), les électeurs doivent savoir que les représentants de l’UPA sont porteurs d’une vraie volonté d’action et d’une réelle efficacité au profit des entreprises.

A contrario, les représentants d’autres organisations voudraient soumettre l’artisanat aux intérêts des plus grandes entreprises.

Aux élections aux CMA, faites le bon choix, votez UPA !

L’UPA ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Afin de faire comprendre à nos chers ministres la vraie nature de nos métiers, nous souhaitons les inviter à se confronter à la réalité de nos entreprises.

Dans le cadre de la Semaine nationale de l’artisanat en mars 2017, nous proposerons aux ministres de devenir « artisan d’un jour » et de s’initier à nos métiers.

Auparavant, l’UPA présentera les priorités de l’économie de proximité pour le prochain quinquennat à l’occasion du LAB UPA le 27 octobre 2016.

Restons mobilisés et unis pour rappeler aux gouvernants les réalités de l’artisanat et de l’ensemble des TPE-PME.

Centre de préférences de confidentialité

    Google Analytics

    google